Association de Défense de l'Environnement des Vitrollais

Association de Défense de l'Environnement des Vitrollais

Articles


Après la mascarade, allons plus loin...

Quelques jours après notre pitoyable rendez-vous avec l'adjointe au Maire déléguée à l'urbanisme, plusieurs réflexion s'imposent.
Il y a tout d'abord, les réponses dues, au choix, au manque de travail, à l'incompétence ou au mépris.

 

Il y a ensuite les réponses qui révèlent les convictions de l'élue concernée. Refus de créer une commission extra-municipale  sur les questions d'urbanisme et d'aménagement urbain ouverte à tous les Vitrollais intéressés, refus d'informer les hab...itants des quartiers concernés par un programme immobilier, tout cela démontre une volonté délibérée de ne pas rendre des comptes à celles et ceux qu'elle est censée représenter. Rappelons à Mme Morbelli que, chaque mois, elle est indemnisée avec l'argent de nos impôts...


Il y a enfin des réponses qui témoignent d'un mode de gestion plus général. Par exemple, l'incapacité à fournir un bilan des constructions réalisées depuis 4 ans sur la ville. Rappelons que si le Plan Local d'Urbanisme (PLU) est avant tout un document réglementaire, il est accompagné du Projet d'Aménagement et de Développement Durable (PADD) qui, lui, décrit les grands engagements des élus concernant l'urabnisation de la commune.
A quoi bon s'engager sur des objectifs , si on ne se donne pas les moyens de vérifier l'état de leur avancement ?
Ce qui manque à Vitrolles comme dans beaucoup de collectivités, c'est une évaluation des politiques menées. En bref, on décide et on ne vérifie jamais que ce qu'on a décidé est, à l'usage, pertinent ou pas. C'est ce qu'on appelle une gestion "au fil de l'eau". Et ça, c'est encore plus inquiétant que la négligence d'une élue.


12/02/2018
0 Poster un commentaire

MASCARADE !

Nous avons été reçus, hier 07 février 2018, par Madame Morbelli, adjointe au Maire, déléguée à l'urbanisme.

 

Nous n'avons eu qu'un regret, c'est de ne pas avoir pu filmer cette rencontre afin que chaque Vitrollais prenne conscience de la mascarade à laquelle nous avons été conviés.

 

En résumé : 

 

1. Question : Mise sous contrôle du chantier EDELIS (Bd Marcel Pagnol) avec, dans un premier temps, recherche des différents cadres juridiques applicables en la matière puis, actions pour faire respecter les obligations légales des promoteurs, notamment, à l'égard des riverains.
 
Réponse : Je n'ai pas d'éléments à vous donner, je n'avais pas compris la question.

 

2. Question : Quelles suites ont été données aux infractions déjà constatées, déversement de gravats sur Valbacol et rejet des eaux dans le réseau pluvial sans déclaration préalable ?

 

Réponse : La Police Municipale n'a pas trouvé de dépôts sur Valbacol. Pour votre information, cet incident s'est produit au mois de juin 2017 et la Police Municipale a fait un constat. Notre question portait sur les conséquences de ce constat.

 

3. La Charte "chantier propre", rédigée par la Fédération Française du Bâtiment, pourrait faire l'objet d'un arrêté municipal qui, ainsi, s'imposerait à tous les promoteurs voulant construire sur la ville.

 

Réponse : Un retro-planning a été défini. La réflexion va  bientôt commencer.

 

4. Nous proposons la mise en place d'une Commission extra-municipale consacrée à l'urbanisme afin de favoriser l'écoute et la prise en compte des attentes et des avis des habitants.

 

Réponse : Non. Je préfère échanger au coup par coup avec les associations.

 

5. Nous proposons qu'une information soit diffusée auprès des riverains lorsqu'un programme immobilier est prévu dans un quartier.

 

Réponse : Non. Je souhaite que cette information soit effectuée par le promoteur.

 

6. Nous souhaitons que soit fait un bilan du Plan Local d'Urbanisme et du PADD après 4 ans de mise en œuvre afin de savoir si les objectifs fixés sont respectés.
 

Réponse : je ne suis pas en mesure de fournir  ce bilan.

7. La réglementation oblige les promoteurs à préserver les voiries autour des chantiers. Le Bd Marcel Pagnol (au sud de la ville) et la RD20 aux bords de l'étang sont défoncées. Qu'allez-vous faire pour faire respecter cette obligation ?

 

Réponse : Nous alllons réfléchir à ce qui peut être fait.

 

A noter :

 

1. Mme Morbelli s'était engagée à apporter des réponses à nos questions au mois de novembre 2017. 3 mois d'attente pour ça !

 

2. Madame Morbelli, nous a envoyé un mail, dans lequel elle nous disait ne vouloir aborder que 3 questions afin d'avoir le temps de les traiter (mail ci-dessous).

 

Bonjour M. GARDIOL,

 

Pouvez-vous me donner les noms des personnes qui seront avec vous sachant que Mme MORBELLI ne souhaite pas plus de 3 personnes.

 

Par ailleurs, elle préfère vous voir plusieurs fois et ne traiter que 3 points correctement plutôt que d'être pressée par le temps.

 

Merci de votre retour et bon a-midi.

 

Nos (premiers) commentaires : Si nous sommes parfois critiques, nous prenons soin de toujours proposer des solutions, d'avancer des idées et de privilégier le dialogue direct avec les élus. 

 

Notre objectif est de permettre aux Vitrollais de devenir des acteurs de la vie de leur commune et non des spectateurs dont on se rappelle l'existence seulement au moment des élections.

 

Cependant, ce que nous avons vécu cet après midi nous amène à nous interroger. 

 

Sommes-nous face à de l'incompétence, du mépris ou à une volonté délibérée de ne pas répondre à l'ADEV ?

 

 
Nous laissons à chacun le soin d'apporter sa réponse.

08/02/2018
0 Poster un commentaire

Vitrolles : La démocratie participative sous contrôle !

Il y a tout juste un an, 5 associations (ADEV, Arcades13127, Stop à l'urbanisme aggressif, les CIQ de Croze et des Pinchinades), rencontraient le Maire pour lui faire des propositions concrètes permettant de développer une véritable participation des habitants sur l'ensemble des questions qui les regardent directement.

Le principe numéro 1 était une prise en charge par les habitants eux-mêmes de cette dynamique. Nous souhaitions engager le processus puis laisser celui-ci s'organiser librement avec et par les Vitrollais qui souhaiteraient y participer.

 

Après nous avoir baladé durant 12 mois, nos élus sortent un nouveau lapin de leur chapeau : les rencontres citoyennes. Sous la direction de l'adjoint au Maire délégué à la vie associative, des ateliers seront proposés aux participants, puis, la municipalité réfléchira avant de rendre sa décision. Autrement dit, "il faut que tout change pour que rien ne change ! "

 

Désolé Mmes et Mrs les élus politiques, la démocratie participative c'est d'abord et avant tout, les citoyens qui décident eux-mêmes comment s'organiser. Ce sont des habitants qui décident eux-mêmes des thématiques dont ils veulent se saisir, des actions qu'ils entendent mener, des initiatives qu'ils comptent prendre. La participation des habitants, ça ne peut pas être un cadre fixé, imposé et contrôlé par les élus. Dans ce processus là, les élus politiques sont des interlocuteurs, des partenaires, pas des organisateurs. Les Vitrollais sont des citoyens responsables et leur richesse c'est la diversité de leurs idées et de leurs convictions. Ils n'ont pas besoin qu'on leur tienne la main.

 

Ce qui nous est proposé, c'est une participation en liberté surveillée.

 

Ce sera sans nous !


01/11/2017
1 Poster un commentaire

Double peine pour le parc Fernandel.

Déjà victime de l'incendie de l'an dernier, le parc Fernandel, boulevard Marcel Pagnol, a été définitivement ravagé par les moyens utilisés pour évacuer les arbres brûlés. Afin d'aller plus vite sur ce chantier, plusieurs passages ont été ouverts à grands coups de bulldozer, éventrant littéralement la petite colline. Je vous laisse découvrir le résultat sur les photos. Des arbres calcinés qui n'ont toujours pas été évacués plus d'un an après, un terrain saccagé et, cerise sur le gâteau, les détritus du chantier LIDL qui s'entassent à côté !

 

CIMG5607.JPGCIMG5608.JPGCIMG5617.JPGCIMG5619.JPG




06/09/2017
0 Poster un commentaire

Survols des avions : les élus sont-ils sourds ?

Il y a 15 jours, l'ADEV alertait l'adjointe au maire en charge de l'environnement pour lui demander d'agir contre la recrudescence des survols d'avions sur Vitrolles en général et sur les quartiers sud en particulier.

Dès le lendemain, elle nous assurait que le maire avait effectivement constaté cette augmentation et demandait un rendez-vous en urgence à la direction de l'aéroport. Depuis c'est le silence du côté de la mairie, au dessus de nos habitations par contre... La notion d'urgence reste un concept très flou du côté de la mairie !

Où est le Maire qui habite les quartiers sud, qui est donc témoin de la gène subie par ses administrés et qui ne fait rien ?

Où est M. Amar qui s'est mobilisé pendant plusieurs années contre ces nuisances et qui ne dit plus rien depuis qu'il est adjoint au Maire ?

Où est l'élue à l'environnement, pourtant alertée il y a plus de 2 semaines et qui depuis se tait ?

Où est Mme Rovarino qui, candidate aux législatives, prétendait vouloir réguler les survols, mais qui, conseillère municipale de Vitrolles, ne fait rien ?

Où sont les élus écologistes qui s'étaient engagés à poser la question à leurs collègues et qui n'ont rien fait ?

 

Ca suffit ! Puisqu'une nouvellle fois, preuve est faite que nous ne pouvons compter que sur nous-mêmes, nous demandons à tous les Vitrollais incommodés d'appeler, à chaque passage d'avion, le répondeur de l'aéroport prévu pour collecter les plaintes, en précisant l'heure du survol : 04 42 14 14 41


30/06/2017
0 Poster un commentaire