Association de Défense de l'Environnement des Vitrollais

Association de Défense de l'Environnement des Vitrollais

Il voudrait bien, mais il peut point (en vrai, il veut point non plus...)

Le 8 juillet dernier, l'ADEV était reçue par le Maire, M. Loïc Gachon, l'Adjoint à la vie associative, M. Daniel Amar, l'Adjointe à l'environnement et élue référente pour le quartier de la Ferme de Croze, Mme Marie-Claude Michel et le Directeur de cabinet, M. Frédéric Paris.

Autant vous le dire tout de suite, cette rencontre a tenu toutes ses promesses. Pour faire court, on a été écoutés mais, à l'évidence, pas entendus. Ben oui, qu'est-ce que vous alliez imaginer ?

 

Durant de longues minutes, le Maire a fait de la pédagogie. Terme très à la mode lorsqu'un élu ou un ministre rencontre le bas peuple. Car bien entendu, si nous ne sommes pas d'accord avec les décisions prises, c'est que nous n'avons pas compris et donc, il faut faire de la pédagogie. Mais, nous ne devons pas être très intelligents ou très réceptifs aux arguements du pédagogue, parce que nous ne sommes toujours pas d'accord !

 

Pour la faire courte, le Maire nous a expliqué qu'il fallait construire des logements sur Vitrolles (bon jusque là, non seulement on avait compris mais en plus on était d'accord) mais là où, selon lui, ça se complique, c'est que ce sont des projets privés sur lesquels il ne peut rien, à part vérifier la légalité des permis de construire.

Le Maire de la commune ne serait donc qu'un technicien chargé de la réglementation et n'ayant strictement aucun pouvoir. On se demande bien pourquoi on vote !?

D'un point de vue théorique, ce n'est pas faux, mais, je ne sais pas si vous avez remarqué, la réalité ressemble rarement à la théorie. Bien evidemment, le Maire peut, lorsqu'il reçoit un promoteur lui expliquer que son projet ne correspond pas à sa vision et qu'il serait bon qu'il corrige sa copie. Quel promoteur va prendre le risque d'entrer en conflit ouvert avec une municipalité ?

Et même, dans le cas où il n'aurait aucun moyen d'action, il pourrait toujours se reposer sur l'avis de ses administrés et organiser, officieusement, une résistance.

Mon petit doigt se permet d'ajouter que le nombre de logements sociaux et le choix du bailleur ne se décident pas sans concertation avec le Maire et son Adjointe à la politique de la ville...

Non, la vérité est que le Maire de Vitrolles est favorable à ces projets, à leur ampleur, à leur nature. La preuve nous a été apportée un peu plus tard dans la conversation.

 

Ne zappez pas !

 

Tout d'abord, dans un accès de franchise qui l'honore, LoIc Gachon a reconnu devant nous qu'il avait, je cite, "peut-être fait preuve d'un peu de naïveté au moment de la rédaction du PLU, il ne pensait pas que les promoteurs agiraient si vite et si fort pour construire sur les terrains disponibles". Bon, pourquoi pas, l'erreur est humaine et un maire, n'est-ce pas, reste un être humain, retenons donc cette hypothèse. Du coup, il faudrait rattraper cette "naïveté" en modifiant le PLU. Et justement bingo ! Il s'avère que ce fameux et néanmoins "un peu naïf" PLU est maintenant une compétence de la métropole et qu'il doit se transformer en PLU.I (I pour intercommunal). M. Gachon nous a d'ailleurs indiqué qu'à cette occasion toutes les modifications étaient possibles (rappelons à ce sujet, qu'un maire peut modifier son PLU).  Ben alors, y'a plus qu'à !!!

Nous lui avons proposé de tenir compte de l'expérience vécue pour limiter au maximum les possibilités d'urbanisation des espaces non encore construits sur les quartiers sud.

Logique non ?

 

Un peu géné, le Maire nous a répondu... que les services allaient réfléchir.

Nous avons insisté (vous nous connaissez, non seulement on ne comprend pas tout mais en plus on est têtu). Non Monsieur le Maire, on ne vous demande pas l'avis de vos services, on vous demande si vous, Maire de Vitrolles, vous considérez qu'il faut imposer de nouvelles normes pour que les promoteurs ne puissent plus agir "aussi vite et aussi fort" ?

Eh bien, autant vous le dire, on attend toujours la réponse !

 

Pour résumer cette rencontre au sommet : sur le présent, le Maire ne peut pas, sur le futur, le Maire ne veut pas.

 

Et vous, habitants des quartiers-sud ..?



05/08/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres